le Samedi 2 juillet 2022
le Mardi 28 Décembre 2021 7:30 Caricatures

2021 sous la plume de Bado

Retour sur l'année 2021 en caricatures — Bado
Retour sur l'année 2021 en caricatures
Bado
FRANCOPRESSE – L’année 2021 a été marquée par de nombreuses «non-réalisations» pour la francophonie canadienne dont la modernisation de la Loi sur les langues officielles et l’atteinte des cibles en immigration francophone. Les 12 derniers mois ont aussi été marqués par le sous-financement des établissements postsecondaires francophones, des élections fédérales et, bien entendu, les hauts et les bas de la COVID-19. Retour sur l’année 2021 sous la plume de Bado.

Loi sur les langues officielles

La modernisation de la Loi sur les langues officielles se fait toujours attendre. En février 2021, la ministre des Langues officielles, Mélanie Joly, a déposé un document de réforme de la Loi sur les langues officielles. Quatre mois plus tard, en juin, elle dépose un projet de modernisation de la Loi qui est mort au feuilleton en aout lors du déclenchement des élections fédérales.

Crédit : Bado
Crédit : Bado

Sous-financement du postsecondaire en français

Au début février 2021, l’Université Laurentienne de Sudbury s’est placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC). Dans les semaines qui ont suivi, l’établissement a procédé à des coupes sauvages qui ont affecté essentiellement les programmes en français. Une situation jamais vue dans l’histoire du postsecondaire au Canada et qui a mis en lumière le sous-financement des établissements postsecondaires francophones au pays.

Crédit : Bado
Crédit : Bado

Les vagues de COVID-19

Au cours des 12 derniers mois, les vagues de COVID-19 ont déferlé partout au pays. Les élèves ont terminé leur année scolaire en mode virtuel, les Canadiens ont fait la file pour recevoir leurs deux premières doses du vaccin et les gouvernements ont jonglé avec l’imposition et la levée de règles sanitaires.

Crédit : Bado
Crédit : Bado
Crédit : Bado

Élections fédérales 2021

À la mi-aout, le premier ministre Justin Trudeau a déclenché des élections. Son espoir de pouvoir décrocher une majorité au Parlement s’est traduit par une copie conforme, ou presque, de la représentation des partis depuis 2019.

Crédit : Bado
Crédit : Bado

L’année a aussi été marquée par la nomination controversée d’une nouvelle gouverneure générale, les agressions sexuelles dans l’armée canadienne, la modernisation de la Charte de la langue française au Québec, l’unilinguisme du PDG d’Air Canada, et bien d’autres choses.

Crédit : Bado
Crédit : Bado