le Dimanche 22 mai 2022
le Samedi 12 février 2022 7:00 Chroniques et éditoriaux

L’autoroute de la francophonie musicale canadienne : folklore et rythmes chauds

Ce mois-ci, notre chroniqueur Marc Lalonde vous propose le folklore ardent des Rats d’Swompe et une sélection de musique d’artistes afro-canadiens qui réchauffent. — Photo : Tibor Janosi Mozes – Unsplash/Montage Francopresse
Ce mois-ci, notre chroniqueur Marc Lalonde vous propose le folklore ardent des Rats d’Swompe et une sélection de musique d’artistes afro-canadiens qui réchauffent.
Photo : Tibor Janosi Mozes – Unsplash/Montage Francopresse
FRANCOPRESSE – Le mois de février, c’est le mois de la Saint-Valentin, le Mois de l’histoire des Noirs, et c’est aussi habituellement le mois le plus froid de l’année. C’est pour ces raisons que, ce mois-ci, je vous propose le folklore ardent des Rats d’Swompe et une sélection de musique d’artistes afro-canadiens qui réchauffent!

La jeune formation franco-ontarienne Les Rats d’Swompe nous propose un tout nouvel album : Élixir. Un deuxième opus qui démontre une belle évolution depuis les premiers balbutiements du groupe avec le Pére Garneau, le conteur franco-ontarien, il y a de cela quatre ans.

Élixir met la table avec Le calme avant la tempête, un p’tit reel irlandais qui fait son effet. S’ensuit un son lourd et présent avec Icitte à soir, qui propose des enchainements d’accords inventifs et de l’énergie à revendre. Le chanteur du groupe, Yan Leduc, interprète les textes avec une voix assurée et présente tout au long de l’album.

La jeune formation franco-ontarienne Les Rats d’Swompe vient de faire paraitre un tout nouvel album intitulé Élixir.

Photo : Page Facebook Les Rats d’Swompe

La réalisation d’Élixir a été confiée au talentueux Rob Langlois, ex-membre du groupe celtique québécois Bodh’aktan, et à son acolyte, le réalisateur et multiinstrumentiste Fred St-Gelais au mixage, qui ont su bien accompagner la jeune formation franco-ontarienne dans le processus.

L’album offre plusieurs titres forts dont À notre tour, un hommage aux pionniers et une invitation à la jeunesse de reprendre le flambeau. Aussi, la pièce Le tombeau de Rebecca, qui raconte la légende néobrunswickoise d’une prétendue sorcière nommée Rebecca qui aurait été enterrée tête en bas à Moncton. Les arrangements de cette pièce, dont le texte a été écrit par Jocelyn Godin de Trans Akadi, sont tout simplement ingénieux.

L’extrait majeur de l’album est sans contredit J’espère que tu l’sais, qui rappelle l’importance de profiter du moment présent. Une trame folk solide et un texte bien peaufiné livré par un Yan Leduc en pleine voix.

Mention spéciale à une reprise magistrale de Martin de la Chasse-galerie, de La Bottine souriante, sur des arrangements modernes et très rocks pour ce grand classique.

Et ça se termine par une petite gigue, pourquoi pas! La pièce instrumentale Jig ça! est la goutte d’élixir qui fera craquer les auditeurs. Les amateurs de folklore rock n’ont qu’à bien se tenir, car un philtre puissant leur est livré, composé d’arrangements solides, de violon endiablé et de prestations vocales impressionnantes.

Les Rats d’Swompe – À la revoyure

Rythmes haïtiens pour survivre à l’hiver

Une voix claire et puissante comme un diamant à découvrir absolument : celle de l’autrice-compositrice-interprète franco-ontarienne Ferline Regis. Elle a lancé, à la fin décembre, un troisième opus aux rythmes de ses origines haïtiennes. Avec Hier est parti, la jeune artiste s’affirme de plus en plus et exprime son espoir et son engagement.

Elle lance ce troisième disque avec un petit reggae solide, Sispann pale ; une pièce énergique, remplie de fierté et d’engagement pour la liberté. Elle poursuit avec Continue ton chemin, une pièce qui revient sur son passage à l’émission La Voix qui propose un cri d’espoir, de persévérance et d’optimisme.

Tout au long de l’album, nous sommes interpelés par des rythmes chauds et enveloppants, comme un rayon de soleil inattendu qui se prend bien en février.

Les plages les plus irrésistibles sont à mon avis Ansanm Ansanm et Poum renmenw pi byen pour leur message de fraternité et d’espoir. Ferline Régis termine ce troisième album avec la pièce maitresse, Un dernier je t’aime. Cette trame R&B soul accompagne ce texte profond, livré par sa voix unique et puissante qui nous captive à chaque syllabe.

Ferline Regis – Un dernier je t’aime

Souligner le Mois de l’histoire des Noirs

David Muipatayi, alias ZPN, en compagnie de l’artiste ottavienne Renée Landry.

Photo : Page Facebook David Muipatayi

Dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs, j’ai pensé vous présenter quelques artistes afro-canadiens qui m’ont séduit au fil des années.

Un musicien que j’aime beaucoup est David Muypatayi, alias ZPN, un artiste hip-hop originaire du Congo.

En 2000, il crée la formation musicale L’Afro Connexion, qui était très populaire dans les écoles de l’Ontario. C’est en 2003 qu’il lance l’album Le masque de Z avec la pièce Je danse la vie, qui a tourné dans les radios franco-ontariennes. Il lance ensuite l’album Première classe sur lequel on retrouve les chansons Pour la femme ainsi que la chanson Debout, qui met en vedette Michel Bénac de Swing.

L’auteur-compositeur-interprète LeFLOFRANCO d’Ottawa a quant à lui toujours voulu pousser le genre hip-hop plus loin que son cadre. L’artiste d’origine haïtienne aime proposer un son versatile qui supporte bien des textes accessibles et universels.

Il s’est associé avec de grands DJ comme Sonny Black, DJ UNPIER, Chevdot et DJ SKORPYON pour nous offrir des rythmes de qualité. Avant la pandémie, LeFLOFRANCO organisait régulièrement des soirées Hautes Vibrations qui tournaient partout en Ontario, où le mélange des styles hip-hop, pop, folk et rock faisait danser le public.

J’ai bien hâte de découvrir du nouveau matériel de LeFLOFRANCO.

LeFLOFRANCO – On est là

La musique du slammeur Yaovi Hoyi, alias YAO, est toujours très bien accueillie par la francophonie canadienne.

Photo : Page Facebook YAO Musique

Toujours en Ontario, je ne peux pas passer sous silence le slammeur Yaovi Hoyi, alias YAO, dont la musique a été très bien accueillie par la francophonie canadienne. Proposant un univers profond et très poétique, on le compare très souvent à MC Solaar, à Abd Al Malik ou à Oxmo Puccino.

C’est en 2011 que YAO nous propose un premier disque, Généris, suivi de Perles et paraboles en 2013, qui lui fait décrocher sept nominations au Gala Trille Or en 2015. Il élargit son public en 2016 avec son troisième opus, Lapsus, qui se loge au 24e rang du Top 200 des nouveautés pop d’iTunes. Pour l’année 2022, YAO promet un tout nouvel album. À découvrir!

Du côté du Manitoba, j’y ai découvert un artiste exceptionnel en la personne d’Alpha Toshineza. Il s’installe au Canada en 2014 et sort un premier simple, Dis-moi si tu m’aimes, l’année suivante.

C’est en 2016 qu’il lance son premier disque au Canada, Jazz Inuit, avec de superbes titres comme Sans regrets, sans remords, Jazz Inuit et Tout pour la musik avec sa compatriote Kelly Bado. Il récidive en 2019 avec Triple A, sur lequel on retrouve la pièce titre WPG trnst et Arrière-saison.

Alpha Toshineza – Arrière-saison

L’autrice-compositrice-interprète manitobaine Kelly Bado.

Photo : Page Facebook Kelly Bado music

Je ne peux pas non plus passer à côté de Kelly Bado. La musique de cette autrice-compositrice-interprète du Manitoba est une pierre précieuse, qui nous ouvre sur un univers particulier. Elle nous livre une toile musicale où se mélangent des teintes de soul, world, pop et afro-beat.

Dès son premier EP, Entre deux, paru en 2016, Kelly Bado nous a séduits avec sa voix douce et chaleureuse. En 2021, la force de ses propos et l’intensité de ses émotions lui ont permis de remporter le Prix de l’artiste musique du monde au gala des Canadian Western Music Awards. J’en ai d’ailleurs parlé dans une chronique précédente, où j’ai classé son plus récent album, Hey Terre, parmi les meilleurs de l’année 2021.

Bonne écoute!

Marc Lalonde, dit Lalonde des ondes, est chroniqueur musical depuis plus de 25 ans au sein de la francophonie musicale canadienne et animateur de l’émission radiophonique Can-Rock. Il se fait un malin plaisir de partager cette richesse dans 16 stations de radio à travers le pays chaque semaine.