le Lundi 23 mai 2022
le Samedi 12 mars 2022 7:30 Chroniques et éditoriaux

L’autoroute de la francophonie musicale canadienne : en mars, la musique nous redonne vie!

Pour célébrer le printemps, notre chroniqueur musical Marc Lalonde vous propose la musique de Matt Boudreau, de Gaetan Benoit et de Cécile Doo-Kingué. — Photo : Tibor Janosi Mozes – Unsplash/Montage Francopresse
Pour célébrer le printemps, notre chroniqueur musical Marc Lalonde vous propose la musique de Matt Boudreau, de Gaetan Benoit et de Cécile Doo-Kingué.
Photo : Tibor Janosi Mozes – Unsplash/Montage Francopresse
FRANCOPRESSE – En mars, on avance l’heure, les journées allongent et on célèbre le renouveau du printemps. La beauté qui était enfouie sous la neige refait surface comme de bons souvenirs qui reviennent. Pour célébrer l’occasion, je vous propose la musique de Matt Boudreau, de Gaetan Benoit et de Cécile Doo-Kingué.

L’artiste acadien Matt Boudreau.

Photo : Sylvie Mousseau – Acadie Nouvelle

Ce menu printanier de notes et d’accords débute avec un des auteurs-compositeurs-interprètes des plus prolifiques de sa génération. L’Acadien Matt Boudreau nous offre Ovni, une sorte de transformation de son album précédent, Armageddon, mais qui comprend aussi de nouvelles pistes.

Il redonne ainsi vie à de superbes chansons en leur apportant une dimension plus acoustique, plus intime, plus live. Certaines pièces ont une profondeur plus intense que sur Armageddon, alors que d’autres, plus organiques, viennent toucher encore plus l’auditeur de cet opus.

Boudreau signe deux nouvelles pièces sur cet album. D’abord Nébuleuse, qui donne le ton de l’album avec une couleur plus folk et une humeur plus songeuse. On retrouve aussi la chansonnette Sur la mer, qui met bien en valeur la tendresse de la voix de Matt Boudreau.

Parmi les reprises, notons Élise, qui offre une belle richesse nous rappelant l’univers d’un certain Jean Leloup. La pièce Daydreaming propose quant à elle des couleurs plus «folk pop», comme celles peintes par Boudreau avec la pièce titre Ovni.

L’artiste propose aussi deux versions de Cool Babe : une en chanson sur des rythmes country folks et une instrumentale toute douce à la guitare acoustique appelée (Version à Kevin). C’est vraiment un p’tit bijou!

Ovni est un bel exercice de style qui fait place à des arrangements épurés, plus organiques et qui mettent en valeur une voix chaude me rappelant un certain Pascal Lejeune, alias Thomé Young. En ces temps de pandémie, où le besoin de se faire interpeler est important, Ovni de Matt Boudreau fait son œuvre.

Matt Boudreau – Nébuleuse

À l’autre bout du monde avec Gaetan Benoit

Il y a une histoire qui m’a beaucoup touchée ces derniers temps. Une histoire qui nous ramène à l’essentiel.

L’auteur-compositeur-interprète fransaskois Gaetan Benoit.

Photo : Katrine Deniset

Après un diagnostic de cancer au cerveau, l’auteur-compositeur-interprète fransaskois Gaetan Benoit a senti l’urgence de produire un album à son image. L’autre bout du continent est un élan d’amour, d’humour et de vérité.

Il nous propose un univers aux couleurs folk, country et folklorique, en nous interpelant sur l’essentiel de la vie. Il éveille des sentiments profonds très souvent refoulés, qui vont des imperfections du quotidien aux besoins de liberté en passant par le moment présent.

L’auteur-compositeur-interprète expose une franchise hors du commun. L’importance de la vérité est omniprésente.

À lire aussi : Un album pour nourrir ses rêves (L’Eau vive)

La pièce titre L’autre bout du continent supporte un des très beaux textes de l’album qui traite de solitude et de mélancolie. La pièce Viejo Mundo est une belle métaphore sur la liberté, la libre expression et le courage.

Le texte de Te souviens-tu? raconte l’histoire d’une femme qui souffre d’Alzheimer sur fond de ballade country. Une pièce touchante. Dans le même univers, on retrouve Grand mal, un superbe texte sur le cancer et la vie avec la maladie.

Lorsque l’urgence de vivre prend toute la place, les barricades tombent et l’essentiel refait surface. Gaetan Benoit nous fait réfléchir en parlant de vérité et d’intégrité. L’autre bout du continent est parsemé de moments drôles, mais aussi de moments tendres qui nous dévoilent une fragilité qui fait partie de la vie.

Gaetan Benoit – L’autre bout du continent

Gris : les nuances de Cécile Doo-Kingué

Camerounaise née à New York, Cécile Doo-Kingué a habité aux États-Unis et en France avant de venir s’installer au Canada.

Photo : Terry Hughes Images

À l’époque de la sortie de l’album Gris de Cécile Doo-Kingué, en 2012, on retrouvait peu de femmes guitaristes francophones avec un bagage comme le sien.

Camerounaise née à New York, elle a habité aux États-Unis et en France avant de venir s’installer au Canada. Elle a su prendre sa place rapidement sur la scène franco-canadienne et se forger une solide réputation comme excellente guitariste.

L’album Gris propose des orchestrations et des jeux de guitares enivrants, ensorcelants et intelligents. De chanson en chanson, les partitions de batteries, de guitare basse et de voix sont parties prenantes de la qualité et de la force des mélodies, majoritairement blues avec quelques soupçons de jazz, de musique latine et de musique du monde.

L’album s’amorce avec Aunt Jemima, un texte génial sur les stéréotypes auxquels les femmes noires sont confrontées. Elle poursuit avec un blues langoureux, La bouteille, un superbe texte sur l’intégrité et la vérité.

J’ai été séduit dès les premiers accords d’Invitation au voyage, un texte personnel, mais puissant qu’elle interprète en duo avec Tricia Foster. Il y a aussi Dors, ce blues aux couleurs latines qui rend hommage aux hommes et aux femmes qui se sont battus pour les droits des humains à l’échelle de la planète.

Mais mon vrai coup de cœur est la pièce titre : Gris. Cécile Doo-Kingué se fait visiblement plaisir à la guitare sur un blues lourd à la Stevie Ray Vauhan sur toute la ligne.

Bref un album d’une douzaine de chansons blues aux nuances multiples, qui nous offre des textes magnifiques.

Cécile Doo-Kingué – Aunt Jemima

Je vous souhaite un bon printemps tout en musique!

Marc Lalonde, dit Lalonde des ondes, est chroniqueur musical depuis plus de 25 ans au sein de la francophonie musicale canadienne et animateur de l’émission radiophonique Can-Rock. Il se fait un malin plaisir de partager cette richesse dans 16 stations de radio à travers le pays chaque semaine.