le Vendredi 1 juillet 2022
le Jeudi 10 septembre 2020 16:13 Chroniques et éditoriaux

Déjà 19 ans…

«Puis le 11 septembre 2001 est arrivé. Le jour où le monde a changé à tout jamais», écrit Denis Gratton. — Wikilmages – Pixabay
«Puis le 11 septembre 2001 est arrivé. Le jour où le monde a changé à tout jamais», écrit Denis Gratton.
Wikilmages – Pixabay
LE DROIT (Ontario) – «Je voudrais voir New York», chantait Daniel Lavoie.

Je l’aimais beaucoup cette toune. Moi aussi je rêvais de voir New York. J’avais vu tellement de films et de séries télévisées tournés dans cette ville que je croyais déjà la connaitre sans jamais y avoir mis les pieds. Je la connaissais sans la connaitre, comme si New York et moi étions «amis Facebook» avant même que Facebook soit inventé.

Puis le 11 septembre 2001 est arrivé. Le jour où le monde a changé à tout jamais. Les deux tours du World Trade Center se sont écroulées, plus de 3000 personnes ont été tuées, 6000 autres ont été blessées, et plusieurs croyaient que New York n’allait jamais pouvoir se relever de ces attentats terroristes.

La crainte d’une autre attaque planait sur la ville. Une lourde tristesse l’étouffait. Une colère revancharde y bouillait. Le choc allait ébranler les New-Yorkais pour des mois et des années à venir.

C’était il y a 19 ans.