le Samedi 28 janvier 2023
le Vendredi 16 Décembre 2022 13:00 | mis à jour le 16 Décembre 2022 15:43 Politique

Feuilleton de la Colline — Semaine du 12 décembre

  Mélanie Tremblay — Francopresse
Mélanie Tremblay — Francopresse
FRANCOPRESSE —Le Parlement a été ajourné deux jours plus tôt que prévu, mais l’actualité de la Colline a continué de déferler, entre une ministre fédérale blâmée pour conflit d’intérêts, le décès du député manitobain Jim Carr, le premier revers pour le Parti conservateur du Canada, des recommandations contre les violences faites aux femmes autochtones, des dossiers d’immigrants confiés à des agents inactifs et un début laborieux de l’étude article par article de C-13.
Feuilleton de la Colline — Semaine du 12 décembre
00:00 00:00

Plus sur la francophonie

  • En comité, les députés s’affrontent sur les minorités de langue officielle

Mardi, les discussions du Comité permanent des langues officielles ont porté sur un amendement conservateur proposant que le projet de loi C-13 laisse le soin au Québec d’aménager son régime linguistique comme il l’entend, à travers la Charte de la langue française [loi 101].

L’amendement a finalement été rejeté, les libéraux anglophones ayant décrié une «exclusion» de leur minorité au Québec.

La loi 96, qui modifie la Charte de la langue française, a suscité une levée de boucliers de la part de la minorité anglophone de la province l’automne dernier. Des groupes minoritaires au Québec craignaient que la modification à la Charte crée des obstacles dans l’accès à certains services, notamment l’accès à l’éducation dans leur langue.

Le projet de loi C-13 reconnait que la Charte québécoise «dispose que le français est la langue officielle du Québec». De plus, le projet de loi C –13 précise qu’une entreprise privée de compétence fédérale au Québec pourra se soustraire à la Loi sur les langues officielles fédérale si elle s’assujettit volontairement à la Charte.

Le Comité permanent des langues officielles poursuivra l’étude article par article du projet de loi C-13, après la relâche des Fêtes.

Une ministre fédérale blâmée pour conflits d’intérêts, victoire électorale des libéraux et décès de Jim Carr

  • Un ex-ministre libéral ontarien remporte la circonscription de Mississauga — Lakeshore

Le libéral Charles Sousa a remporté l’élection partielle dans la circonscription de Mississauga — Lakeshore, avec 51,2 % des suffrages, largement devant le candidat conservateur Ron Chhinzer, qui a récolté 37,3 % des voix.

Courtoisie Facebook Charles Sousa

Le libéral Charles Sousa a remporté l’élection partielle dans la circonscription de Mississauga — Lakeshore, près de Toronto. Il s’agit d’un premier revers pour le Parti conservateur du Canada depuis que Pierre Poilievre a été élu chef du parti, en septembre dernier.

Charles Sousa, ancien ministre des Finances de l’Ontario, a recueilli 51,2 % des suffrages, largement en tête, devant le candidat conservateur Ron Chhinzer qui a récolté 37,3 % des voix. La candidate néodémocrate Julia Kole n’a récolté que 4,9 % des voix.

  • Décès du député libéral Jim Carr

Le député de Winnipeg–Centre-Sud Jim Carr est décédé lundi, après plusieurs années de lutte contre le cancer du sang. Les travaux de la C hambre ont été écourtés lundi en hommage à l’ancien ministre de la Diversification du commerce international. Mercredi, chaque parti a adressé un discours en l’honneur du défunt. Jim Carr a été réélu à chaque élection depuis qu’il a remporté la circonscription de Winnipeg–Centre-Sud en 2015.

  • Lutte contre la violence faite aux femmes et aux filles autochtones : des pistes de solution

Le Comité permanent de la condition féminine propose 15 recommandations pour assurer la sécurité des femmes, des filles et des personnes bispirituelles autochtones. Le rapport déposé jeudi propose que le gouvernement du Canada garantisse l’application des droits des autochtones. Plus de 70 témoins ont été entendus.

Un mécanisme de suivi pour le signalement des cas de harcèlement et de violence, la mise en place de formations obligatoires pour les travailleurs ou encore un meilleur accès au logement et aux transports sont parmi les pistes proposées. Le Comité s’est félicité d’avoir travaillé dans un esprit transpartisan sur cette question.

À lire aussi : Violences contre les femmes autochtones : la lutte continue

 

  • Des dossiers d’immigrants confiés à des agents inactifs du ministère

D’après une enquête de la CBC, reprise par Radio-Canada, près de 60 000 dossiers d’immigrants au Canada auraient été assignés à des agents inactifs du ministère de l’Immigration.

Selon l’article, les données du Système mondial de gestion des cas (SMGC) d’immigration et de citoyenneté, ces milliers de dossiers «ouverts» ou «en attente» ont été confiés à 779 anciens employés ou utilisateurs inactifs depuis février dernier.

Les employés d’IRCC sont identifiés par des codes de chiffres et de lettres. De fait, l’attachée de presse du ministre de l’Immigration, Bahoz Dara Aziz, a certifié à Francopresse que «ces codes ne sont qu’un moyen de gestion des stocks. Lorsqu’un agent quitte et devient inactif, son ancien code d’utilisateur compile et trie des demandes similaires pour faciliter le traitement [mais] ils ne sont plus associés à un agent individuel. Les 60 000 demandes sont en cours de traitement».

Madame Dara Aziz a assuré que les demandes sont «généralement» assignées à plusieurs agents et ne sont pas laissées en attente quand un agent quitte son poste.

  • La ministre Mary Ng blâmée pour «conflit d’intérêts»

Dans un rapport publié mardi, le commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique, Mario Dion, a conclu que la ministre Mary Ng a contrevenu à la Loi sur les conflits d’intérêts en attribuant deux contrats à l’entreprise d’une amie, au sens de la Loi.

Cette dernière, Amanda Alvaro, est directrice et cofondatrice de la firme de relations publiques Pomp & Circumstance. La firme a obtenu un contrat du gouvernement fédéral pour fournir des services de formation sur les médias afin d’aider la ministre Ng à répondre à la pandémie de COVID-19 en avril 2020.

La ministre Ng a attribué deux contrats à la firme d’une amie. Mario Dion, commissaire à l’éthique, a tranché dans un rapport qu’elle avait contrevenu à la Loi sur les conflits d’intérêts.

Courtoisie Facebook Mary Ng

Le commissaire a souligné que la ministre «exerçait un pouvoir officiel ou une fonction officielle lorsqu’elle a participé au processus ayant mené à l’attribution des deux contrats à Pomp & Circumstance».

En outre, pour le commissaire, la ministre a «omis d’identifier un conflit d’intérêts potentiel du fait de sa relation d’amitié avec Mme Alvaro».

Pressé par les conservateurs de montrer la porte à la ministre, Justin Trudeau a repoussé ce choix, répétant que la ministre Ng «s’est excusée».

  • 2,4 millions $ pour soutenir la santé mentale des athlètes canadiens

Lundi, la ministre des Sports, Pascale St-Onge, a annoncé un financement de 2,4 millions $ destiné à améliorer la santé mentale des athlètes.

Courtoisie Facebook Pascale St-Onge

Lundi, la ministre des Sports, Pascale St-Onge, a annoncé un financement de 2,4 millions $ destiné à améliorer la santé mentale des athlètes.

Ces derniers pourront avoir accès à des professionnels en santé mentale là où ils s’entrainent et concourent. Actuellement, ils ont accès à un soutien psychologique, néanmoins très axé sur leur performance sportive.

À cela s’est ajouté lundi, de la part du ministère de la Santé mentale et des Dépendances, une enveloppe de 2,8 millions $ pour appuyer cette fois les entraineurs à travers le nouveau projet de l’Association canadienne des entraineurs, qui vise à «augmenter la littératie en matière de santé mentale des entraineurs et des dirigeants des sports communautaires qui travaillent avec des communautés éloignées, des communautés autochtones, des communautés démunies sur le plan économique […]», selon le communiqué.

  • Rapport présenté au Parlement sur les recommandations du rapport Arbour

La ministre de la Défense Anita Anand s’est engagée mardi à suivre les 48 recommandations sur rapport de Louise Arbour sur la gestion des inconduites sexuelles au sein des Forces armées canadiennes (FAC).

La ministre Anand a déposé un rapport au Parlement, mardi, précisant que 17 des 48 recommandations de l’Examen externe complet indépendant (EEIC) de l’ex-juge Arbour avaient été mises en œuvre.

  • Une aide unique de 500 $ pour les locataires à faible revenu

Lundi, le gouvernement fédéral a annoncé une aide de 500 $ aux locataires à faible revenu. Il s’agit du supplément unique à l’Allocation canadienne pour le logement.

Il s’agit d’un paiement unique et pour y accéder, le demandeur doit satisfaire à six conditions dont avoir un revenu familial net rajusté de 20 000 $ ou moins pour les particuliers ou 35 000 $ ou moins pour les familles et avoir versé au moins 30 % de leur revenu net sur le loyer de 2022.

Les libéraux ont évoqué cette aide pour aider les Canadiens à faire face à l’inflation et à l’augmentation du cout de la vie.