le Samedi 10 Décembre 2022
le Mercredi 12 octobre 2022 18:33 Politique

Poilievre nomme 51 ministres dans son cabinet fantôme

Pierre Poilievre a annoncé son cabinet fantôme le 12 octobre, en pleine semaine de relâche parlementaire.  — Inès Lombardo – Francopresse
Pierre Poilievre a annoncé son cabinet fantôme le 12 octobre, en pleine semaine de relâche parlementaire.
Inès Lombardo – Francopresse
FRANCOPRESSE – C’est en pleine relâche parlementaire que Pierre Poilievre a annoncé la composition de son cabinet fantôme. Ce sont 51 ministres qui surveilleront les ministères du gouvernement. En incluant les ministres associés, le cabinet fantôme du Parti conservateur (PCC) comprend 71 députés sur les 118 du caucus. Joël Godin conserve son poste de porte-parole aux Langues officielles et c’est le député d’origine polonaise Tom Kmiec qui est chargé de l’Immigration, des réfugiés et de la citoyenneté. Le PCC a envoyé quelques flèches au gouvernement dans les appellations de certains ministères.
Poilievre nomme 51 ministres dans son cabinet fantôme
00:00 00:00

Pierre Poilievre a nommé près de la moitié de sa députation comme responsable d’un ministère fantôme.

Le chef conservateur n’a pas oublié ses anciens adversaires dans la course à la direction : Leslyn Lewis obtient le portefeuille fantôme de l’Infrastructure et des collectivités et Scott Aitchison devient responsable du Logement, de la Diversité et de l’Inclusion.

D’anciens ministres conservateurs sous Stephen Harper surveilleront des portefeuilles importants :

  • Michael Chong, responsable Affaires étrangères.
  • Rob Moore à la Justice et procureur général du Canada.
  • James Bezan, député conservateur depuis 2005, est chargé de la Défense nationale.

Au sein des autres ministères importants, Pierre Poilievre a surtout fait appel à des députés membres de comités permanents à la Chambre des communes en lien avec leurs nouvelles fonctions :

  • Gérard Deltell, membre du Comité permanent de la condition féminine depuis 2020, est responsable de l’Environnement et du Changement climatique.
  • Le Dr Stephen Ellis est responsable de la Santé, en sa qualité de membre du Comité permanent de la santé depuis son élection, en 2021.
  • Raquel Dancho est responsable de la Sécurité publique. La députée est membre du Comité permanent de la sécurité publique et nationale depuis 2021.
  • Adam Chambers est ministre du Cabinet fantôme responsable du Revenu national.

Ministères d’intérêt pour les francophones

Outre Joël Godin comme porte-parole aux Langues officielles et Tom Kmiec à l’Immigration  Rachael Thomas s’ajoute comme responsable de Patrimoine canadien. Elle surveillera notamment les dossiers sur la radiodiffusion et le partage des revenus pour les nouvelles en ligne.

Joël Godin reste chargé des Langues officielles au cabinet fantôme du Parti conservateur du Canada (PCC).

Courtoisie Twitter Joël Godin

Pour Joël Godin, être reconduit comme ministre du cabinet fantôme conservateur responsable des Langues officielles est un «vote de confiance de la part de mon chef. Je suis très heureux, j’avais manifesté mon intérêt et il l’a respecté. Il m’a donné entière confiance sur la façon gérer le dossier, mais évidemment, je vais respecter sa vision et celle du caucus conservateur».

«Je vais continuer à travailler pour moderniser la Loi sur langues officielles, tout en m’assurant que le déclin du français est arrêté quand on mettra la Loi en œuvre. Je vais aussi continuer à protéger le français et promouvoir les deux langues officielles partout au Canada», énumère-t-il, en entrevue avec Francopresse.

Pierre Poilievre, qui a grandi en contexte francophone minoritaire en Saskatchewan, lui aurait assuré être sensible aux francophones en situation minoritaire. «Il l’a vécu plus que moi, qui suis québécois», affirme encore Joël Godin.

M. Godin a confirmé qu’il restera vice-président du Comité permanent des Langues officielles à la Chambre des communes.

Sa collègue Tracy Gray a été nommée responsable de l’Emploi, du Développement de la future main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées. Un ministère fantôme clé, en contexte de pénurie de main-d’œuvre francophone et générale.

Pour le dossier des clauses linguistiques dans les ententes sur les garderies entre le gouvernement fédéral et les provinces, Michelle Ferreri devient la porte-parole de la Famille, des enfants et du Développement social.

À lire aussi : le projet de loi C-11 reconnait les francophones, mais oublie les radios communautaires

À lire aussi : partage des revenus avec les géants du Web : l’écart se creuse entre petits et grands médias

Tom Kmiec est chargé de l’Immigration, des réfugiés et de la citoyenneté.

Courtoisie Facebook Tom Kmiec 

Autres minorités

Le ministre du Cabinet fantôme responsable des Relations Couronne-Autochtones est Jamie Schmale, député ontarien depuis 2015 et vice-président du Comité permanent des affaires autochtones et du Nord depuis 2020. Le ministère fantôme des Services aux Autochtones a été attribué à Gary Vidal, membre du Comité permanent des Affaires autochtones et du Nord.

La personne chargée de l’Inclusion des personnes handicapées est Tracy Gray, également affectée à l’Emploi, du Développement de la future main-d’œuvre.

Karen Vecchio, pour sa part, devient responsable des Femmes et de l’Égalité des genres et de la Jeunesse. La députée est présidente du Comité permanent de la condition féminine.

Quatre cabinets de curiosité

Trois ministères fantômes sont affectés à la «Prospérité de la classe moyenne», déclinés sous trois formes :

  • Ministre du Cabinet fantôme responsable des Finances et de la Prospérité de la classe moyenne – Jasraj Singh Hallan
  • Ministre associé du Cabinet fantôme responsable des Finances et de la Prospérité de la classe moyenne (Réforme fiscale) – Phil Lawrence
  • Ministre associé du Cabinet fantôme responsable des Finances et de la Prospérité de la classe moyenne (Gouvernement abordable) – Marty Morantz

Après les élections fédérales de 2019, la ministre libérale Mona Fortier avait été nommée ministre de la Prospérité de la classe moyenne, une appellation ministérielle qu’elle avait eu du mal à définir. Le fait que Pierre Poilievre accorde trois ministères fantômes à ce dossier envoie un message en lien avec cette ancienne nomination libérale.

Un autre titre de portefeuille attire l’attention : celui de la Réduction des formalités administratives. C’est le député Scot Davidson qui en sera chargé.

Reste du Cabinet

  • Ministre du Cabinet fantôme responsable du Gouvernement numérique – Ben Lobb (Ontario)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Sécurité alimentaire – John Barlow (Alberta)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable de l’Agence fédérale de développement économique pour l’Est, le Centre et le Sud de l’Ontario – Lianne Rood (Ontario)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne – Clifford Small (Terre-Neuve-et-Labrador)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable de l’Agence fédérale de développement économique du Nord de l’Ontario – Eric Melillo (Ontario)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie – Rick Perkins (Nouvelle-Écosse)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable Développement international – Garnett Genuis (Saskatchewan)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable du Commerce international – Kyle Seeback (Ontario)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable de la Reprise et de la Croissance de la petite entreprise – Brad Vis (Colombie-Britannique)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable de la Résilience de la chaine d’approvisionnement – Matt Jeneroux (Alberta)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable de la Santé mentale et de la Prévention du suicide – Todd Doherty (Colombie-Britannique)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable de la Toxicomanie – Laila Goodridge (Alberta)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable des Affaires du Nord et de la Souveraineté de l’Arctique ; Agence de développement économique du Nord canadien – Bob Zimmer (Colombie-Britannique)
  • ministre du Cabinet fantôme responsable du Développement économique des Prairies (Conseiller au chef en matière d’économie) – Pat Kelly (Alberta)
  • ministre du Cabinet fantôme responsable du Développement économique du Pacifique – Tako van Popta (Colombie-Britannique)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable des Sports ; Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec – Richard Martel (Québec)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable des Ressources naturelles – Shannon Stubbs (Alberta)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique – Jake Stewart (Nouveau-Brunswick)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable des Services publics et de l’Approvisionnement – Kelly Block (Saskatchewan)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable de la Protection civile – Dane Lloyd (Alberta)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable Développement économique rural et de la Connectivité – Dan Mazier (Manitoba)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable des Ainés – Anna Roberts (Ontario)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable du Tourisme – Tony Baldinelli (Ontario)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable des Transports – Mark Strahl (Colombie-Britannique)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable du Conseil du Trésor – Stephanie Kusie (Alberta)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable des Anciens combattants – Blake Richards (Alberta)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable de l’Éthique et du Gouvernement responsable – Michael Barrett (Ontario)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable du Travail – Chris Lewis (Ontario)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable de la Compétition et du Commerce interprovincial – Ryan Williams (Ontario)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable de la Chasse, la pêche, et la conservation – Blaine Calkins (Alberta)
  • Ministre du Cabinet fantôme responsable de la Réforme démocratique – Michael Cooper (Alberta)
  • Ministre associé du Cabinet fantôme responsable des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne (Récréation et côte ouest) – Mel Arnold (Colombie-Britannique)
  • Ministre associée du Cabinet fantôme responsable de la Défense nationale (Recrutement et rétention) – Shelby Kramp-Neuman (Ontario)
  • Ministre associé du Cabinet fantôme responsable des Ressources naturelles (Nucléaire) – Corey Tochor (Saskatchewan)
  • Ministre associée du Cabinet fantôme responsable des Femmes et de l’Égalité des genres et de la Jeunesse – Dominique Vien (Québec)