le Dimanche 22 mai 2022
le Vendredi 13 mai 2022 13:00 Politique

Feuilleton de la Colline — Semaine du 9 mai

Cette semaine sur la Colline, entre autres : le projet de modernisation de la Loi sur les langues officielles est entré en deuxième lecture et les candidats à la chefferie conservatrice ont croisé le fer lors d'un premier débat officiel en anglais, à Edmonton. — Marianne Dépelteau — Francopresse
Cette semaine sur la Colline, entre autres : le projet de modernisation de la Loi sur les langues officielles est entré en deuxième lecture et les candidats à la chefferie conservatrice ont croisé le fer lors d'un premier débat officiel en anglais, à Edmonton.
Marianne Dépelteau — Francopresse
FRANCOPRESSE – Cette semaine sur la Colline : le projet de modernisation de la Loi sur les langues officielles entre en deuxième lecture à la Chambre des communes, un premier débat officiel pour les candidats à la chefferie conservatrice, manifestation antiavortement et agressions verbales contre Jagmeet Singh.
  • Plus sur la francophonie

Les députés ont débattu pendant plus de cinq heures, jeudi soir, lors de la deuxième lecture du projet de loi C-13 portant sur la modernisation de la Loi sur les langues officielles. Les députés conservateurs ont particulièrement remis en question les retards du projet de mise à jour qui avait été promis pendant la campagne électorale de 2015.

Le projet de modernisation C-32, déposé en juin dernier par la ministre des Langues officielles, Mélanie Joly, est mort au feuilleton lors du déclenchement des élections fédérales à la mi-aout.

La semaine dernière, la ministre actuelle des Langues officielles, Ginette Petitpas Taylor (à  droite), assurait à Francopresse qu’elle espérait obtenir la sanction royale sur le projet de modernisation avant la fin des travaux, le 23 juin.

Twitter Ginette Petitpas Taylor

La semaine dernière, la ministre actuelle des Langues officielles, Ginette Petitpas Taylor, assurait à Francopresse qu’elle espérait obtenir la sanction royale sur le projet de modernisation avant la fin des travaux, le 23 juin.

À lire aussi : Les consultations du prochain plan d’action devraient commencer d’ici la fin juin

  • Débat des candidats conservateurs

Les candidats à la succession d’Erin O’Toole ont croisé le fer mercredi lors d’un premier débat officiel en anglais, organisé par le parti à Edmonton. Pendant les deux heures de l’évènement, Pierre Poilievre, Jean Charest, Leslyn Lewis, Patrick Brown, Scott Aitchison et Roman Baber ont partagé leurs points de vue tant sur les enjeux sociaux actuels que sur leurs préférences littéraires et télévisuelles.

Les candidats à la succession d’Erin O’Toole ont croisé le fer mercredi lors d’un premier débat officiel en anglais, organisé par le parti.

Montage Francopresse

Le favori dans la course, Pierre Poilievre, a annoncé que s’il devenait premier ministre, il congédierait le gouverneur de la Banque du Canada qu’il a qualifié de «guichet automatique de ce gouvernement».

Pierre Poilievre a essuyé des critiques de la part des autres candidats, notamment parce qu’il souhaite utiliser les cryptomonnaies comme solution à l’inflation et devant son refus de dévoiler sa position personnelle sur le droit à l’avortement.

Le débat a été présenté dans une formule atypique où les candidats avaient entre 30 secondes et 1 minute pour faire valoir leur point de vue sur des thèmes allant de l’économie à l’immigration en passant par l’unité du parti.

Le prochain et dernier débat officiel de la course à la chefferie conservatrice sera présenté en français le 25 mai. Le prochain chef sera élu le 10 septembre.

À lire aussi : Débat conservateur : Temps de parole limités et peu de place aux attaques

  • Divisions sur le droit à l’avortement

Le ministre de la Santé, Jean-Yves Duclos a annoncé mercredi l’injection de 3,5 millions $ pour améliorer l’accès et réduire les obstacles à l’avortement. Deux organismes se partagent la somme. Action Canada reçoit 2,1 millions $ sur trois ans et la Fédération nationale de l’avortement du Canada reçoit 1,4 million $.

Le lendemain, jeudi, un peu plus de 2 000 manifestants et contremanifestants, selon des estimations non officielles, ont participé à la Marche pour la vie qui réunit chaque année des opposants à l’avortement sur la Colline parlementaire. Le rassemblement de cette année a donné lieu à quelques tensions entre les militants pro-choix et les militants antiavortements.

Jeudi, un peu plus de 2 000 manifestants et contremanifestants ont participé à la Marche pour la vie qui réunit chaque année des opposants à l’avortement sur la Colline parlementaire.

Ericka Muzzo — Francopresse

La manifestation de cette année se tenait dans le contexte où la Cour suprême des États-Unis semble ouverte à l’annulation de l’arrêt qui reconnait le droit constitutionnel à l’avortement.

À lire aussi : Le droit à l’avortement n’est «jamais acquis» au Canada

  • Attaque contre Jagmeet Singh

Le chef néodémocrate a été confronté, mardi à Peterborough, à du harcèlement verbal, à la sortie d’un évènement de campagne de la candidate néodémocrate en Ontario, Jen Deck, à qui il allait offrir son appui.

Dans une vidéo avec l’intitulé «Vous n’êtes pas bienvenu ici», distribuée sur les médias sociaux, on peut voir les manifestants lancer des injures à Jagmeet Singh et le traitant de traite tout en le suivant jusqu’à ce qu’il monte dans son véhicule.

«Il y a un niveau de polarisation qui est troublant. Je pense qu’il est absolument nécessaire que les gens expriment leur mécontentement lorsqu’ils ne sont pas d’accord avec quelque chose […], mais il y a des gens qui alimentent cette polarisation, et ce n’est pas bon pour notre société, pour notre démocratie», a affirmé Jagmeet Singh en conférence de presse, au lendemain des évènements.

  • Maintien de la prière maintenue aux Communes

Le Bloc québécois a déposé, mercredi, une motion visant à remplacer la prière en Chambre par un moment de réflexion. Une pratique qui va à l’encontre des principes de neutralité et de laïcité de l’État, selon le parti.

Les parlementaires ont rejeté la motion à 266 contre 56. Un seul député libéral a appuyé la motion alors que les 147 autres l’ont rejetée tout comme les 114 députés conservateurs. Chez les néodémocrates, 21 des 25 députés ont appuyé la motion bloquiste ainsi que les deux élus du Parti vert.

«Il est franchement aberrant que, malgré aucun argument de fond, aucune prétention valable à son encontre, notre motion n’ait pu être adoptée», a déclaré le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, par voie de communiqué.

La prière quotidienne aux Communes est lue par le président de la Chambre avant le début des travaux parlementaires de la journée.

Prière

«Dieu tout-puissant, nous te remercions des nombreuses grâces que tu as accordées au Canada et à ses citoyens, dont la liberté, les possibilités d’épanouissement et la paix. Nous te prions pour notre Souveraine, la Reine Elizabeth, et le (la) Gouverneur(e) général(e). Guide-nous dans nos délibérations à titre de députés et aide-nous à bien prendre conscience de nos devoirs et responsabilités. Accorde-nous la sagesse, les connaissances et la compréhension qui nous permettront de préserver les faveurs dont jouit notre pays afin que tous puissent en profiter, ainsi que faire de bonnes lois et prendre de sages décisions. Amen.»

Nous devrions être en mesure d’être en désaccord en tant que société, avec respect, peut-être avec colère, mais il ne faut pas en arriver à un point où la polarisation est telle que la sécurité des personnes peut être mise en danger.

— Jagmeet Singh, chef du Nouveau parti démocratique, à la suite d’une altercation avec des manifestants à Peterborough.