le Mercredi 7 Décembre 2022
le Jeudi 7 avril 2022 17:45 | mis à jour le 7 avril 2022 19:49 Actualité

Budget 2022 : après la COVID-19, les libéraux misent sur les investissements

La dette canadienne a légèrement baissé, de même que le taux de chômage. Toutefois, le budget de la défense a bondi : il se chiffre cette année en milliards.  — PxHere - Montage Francopresse
La dette canadienne a légèrement baissé, de même que le taux de chômage. Toutefois, le budget de la défense a bondi : il se chiffre cette année en milliards.
PxHere - Montage Francopresse
FRANCOPRESSE — La dette canadienne a légèrement baissé, de même que le taux de chômage. Toutefois, le budget de la défense a bondi. Malgré la mise en œuvre dès cette année d’un plan pour offrir des soins dentaires aux moins de 12 ans, les investissements en santé diminuent, notamment en raison de l’abandon de la majorité des programmes d’aide liés à la COVID-19. Voici les faits saillants du Budget fédéral 2022 présenté le 7 avril par la vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland.
Budget 2022 : après la COVID-19, les libéraux misent sur les investissements
00:00 00:00
  • Portrait économique global

La dette fédérale du Canada se chiffre cette année à 1 213,7 milliards $, soit 45,1 % du PIB. La dette est inférieure à celle prévue dans la dernière Mise à jour économique et budgétaire, en décembre 2021. Le déficit prévu alors était de 113,8 milliards $, ce qui représente 4,6 % du PIB canadien. En 2022, il passe à 52,8 milliards $ en 2022-2023 et tombe ainsi à 2 % du PIB.

Selon les prévisions à long terme, la diminution de la dette devrait contribuer à la réduction du déficit de 8,4 milliards $ en 2026-2027.

Le gouvernement a pu réduire ses dépenses de 60 milliards $ en raison de la fin des programmes de soutien à la COVID-19.

Consultez le Budget fédéral 2022 : Un plan pour faire croître notre économie et rendre la vie plus abordable

  • Moins de chômage et d’impôts

Les revenus du gouvernement sur les impôts des particuliers devraient baisser comparativement aux prévisions de la Mise à jour économique et budgétaire de décembre 2021. Celle-ci précisait que les impôts sur le revenu allaient rapporter 19,1 milliards $, alors que le budget établit ces revenus à 12 milliards $ pour 2022-2023.

  • Logements «plus abordables» : un effort sur les premiers achats

Le gouvernement fédéral veut doubler les mises en chantier de logements au cours des dix prochaines années. L’impact sur le budget en 2022-2023 revient à 2,1 milliards $, pour atteindre un total de 10 milliards $ en 2027.

Dans la construction de logements abordables : le budget 2022-2023 prévoit 1,8 milliard $, dont 1 milliard $ dans la «construction rapide».

Une autre nouveauté du budget de 2022 est la création d’un compte d’épargne libre d’impôt pour l’achat d’une première propriété (CELIAPP), un nouveau compte enregistré permettant aux particuliers d’épargner en vue de l’achat d’une première propriété.

  • Santé : les soins dentaires en priorité

Parmi ses mesures phares, le budget de 2022 propose de financer les soins dentaires des Canadiens à hauteur de 5,3 milliards $ sur cinq ans dès 2022-2023.

La couverture de ces soins dentaires visera en premier lieu des Canadiens de moins de 12 ans en 2022. En 2023, la couverture s’élargira aux moins de 18 ans, aux ainés et aux personnes en situation de handicap. La mise en œuvre complète du régime est prévue pour 2025.

À noter que le programme sera limité aux familles ayant un revenu annuel inférieur à 90 000 $, et les personnes ayant un revenu annuel inférieur à 70 000 $ n’auront pas à payer de quotepart.

En outre, l’une des grandes dépenses du budget de la santé est attribuée à la santé mentale. Le gouvernement investit 104 millions de $ sous deux grandes mesures : le Portail Espace Mieux-être et la lutte contre les opioïdes.

Une autre nouveauté, qui se poursuivra l’an prochain : un fonds pour l’hygiène féminine, qui atteint 6 millions $ cette année, et 19 millions $ l’an prochain.

  • Création du Fonds de croissance du Canada de classe mondiale

Le fonds sera capitalisé au départ à hauteur de 15 milliards $ pour les cinq prochaines années et visera trois dollars de capitaux privés pour chaque dollar investi.

Ce fonds a pour objectif de stimuler des investissements importants provenant du secteur privé, notamment dans le domaine de l’environnement. Le fédéral privilégiera la croissance des industries à faibles émissions de carbone et des nouvelles technologies dans différents secteurs. Il prévoit aussi restructurer les chaines d’approvisionnement essentielles, notamment au niveau des ressources naturelles.

Le fédéral investit aussi 187 millions $ dans le soutien aux chaines d’approvisionnement stables afin de lutter contre les problèmes successifs causés par la pandémie, la pénurie de main-d’œuvre et les convois de camionneurs aux frontières canado-américaines et à Ottawa.

Par ailleurs, le fédéral accorde 11 millions $ à la croissance économique et l’innovation en 2022 et vise 1,6 milliard $ en 2027 dans ce secteur. Pour y arriver, le Canada crée une agence canadienne d’innovation et d’investissement et s’engage à réduire l’impôt pour les petites entreprises canadiennes en croissance.

Au niveau de la recherche, le portrait est plus sombre : en tout, ce sont 45 millions $ qui y sont consacrés, dont la majeure partie est attribuée à la protection de la recherche canadienne des menaces étrangères.

Faits saillants

  • 4 G$/5 ans pour la construction de 100 000 nouveaux logements
  • 1,5 G$/5 ans pour prolonger l’initiative pour la création d’au moins 6000 nouveaux logements abordables donc 25 % sont destinés aux femmes
  • 15 G$/5 ans dans un fonds de croissance pour attirer les investissements privés vers une économie verte
  • 1,2 G$ en appui à l’Ukraine et à la population (annoncé en 2022)
  • 1,6 G$ en prêts au gouvernement ukrainien
  • 2 G$ en transferts aux provinces pour combler les retards de procédures chirurgicales (annoncé le 25 mars 2022)
  • 5,3 G$/5 ans pour les soins dentaires (mise en œuvre complète en 2025)
  • 11 G$/6 ans en appui aux enfants, aux familles et aux communautés autochtones afin de poursuivre leur croissance
  • 209,8 M$/5 ans en accroissement du soutien aux communautés autochtones pour localiser et commémorer les lieux de sépulture des pensionnats
  • 10 M$ pour l’Initiative de journalisme local
  • 5 M$ Nouveau fonds pour éliminer les obstacles systémiques dans le secteur des médias
  • Transferts aux provinces

En 2021-2022, ces transferts devraient diminuer de 18,1 % pour s’établir à 87,4 milliards $, à mesure que les transferts aux provinces et aux territoires se normaliseront à la suite du niveau sans précédent de soutien fourni au plus fort de la pandémie.

Les transferts pour les soins à domicile et en santé mentale devraient atteindre 1,5 milliard $ en 2021-2022. Ils diminueront à 1,2 milliard dès 2022-2023.

Les paiements de transfert au titre du Système pancanadien d’apprentissage et de garde des jeunes enfants devraient passer de 2,9 milliards $ en 2021-2022 à 7,9 milliards $ en 2026-2027, ce qui comprend le financement proposé dans le budget de 2022 de 625 millions $ sur quatre ans, à compter de 2023-2024.

  • Défense : un bond dans les dépenses

Au vu de l’envoi de matériel de guerre en Ukraine depuis le début du conflit, le budget 2022 bondit de 37 millions $ en 2021 à 1,7 milliard $ en 2022.

Chrystia Freeland, ministre fédérale des Finances, a dévoilé le budget 2022 le 7 avril.

Capture d'écran

Le gouvernement prévoit un investissement de 8 milliards $ en plus sur 5 ans dans le budget de la défense, en partie pour soutenir l’Ukraine.

En outre, le budget de 2022 propose de verser 500 millions $ supplémentaires en 2022-2023 pour fournir une aide militaire supplémentaire à l’Ukraine.

Toujours dans le soutien à l’Ukraine, le Canada offre au gouvernement ukrainien jusqu’à 1 milliard $ en nouvelles ressources de prêts, pour lui permettre de continuer à fonctionner. Ce montant sera versé sur un nouveau compte administré pour l’Ukraine au Fonds monétaire international (FMI). La politique de défense actuelle devrait également être examinée.

  • Plus de 2 milliards de $ pour la réconciliation avec les peuples autochtones

En 2022, le gouvernement investit 2,5 milliards de $ dans la réconciliation avec les peuples autochtones. Ce montant n’était que de 200 millions $ l’an dernier.

Les principales mesures qui composent ces 2 milliards $ sont : le soutien des enfants autochtones par l’application du principe de Jordan ; le logement abordable ; l’amélioration de la santé dans les communautés autochtones ; la santé mentale et l’approvisionnement en eau potable et les infrastructures.

En outre, le budget précise un appui à l’accès aux études postsecondaires pour les jeunes à risque et les jeunes Autochtones de 18 millions $ en 2022-2023.

Autres propositions sociales

  • Un salaire minimum fédéral de 15 $ de l’heure. Le gouvernement souhaite prescrire dans la loi 10 jours de congé de maladie payé.
  • Une augmentation de la durée des prestations de maladie de l’assurance-emploi de 15 à 26 semaines dès l’été 2022.
  • 85 millions $ sur quatre ans, dès 2022-2023, accordés à Patrimoine canadien pour lancer une nouvelle stratégie de lutte contre le racisme et un plan d’action national de lutte contre la haine.
  • Environnement : plus d’un milliard dans trois secteurs principaux

L’enveloppe 2022 en environnement est portée à 1,2 milliard $. Le gouvernement vise en tout plus de 12 milliards $ sur cinq ans.

Le budget de réduction de la pollution pour lutter contre les changements climatiques s’établit à 827 millions $. Une grande partie de cette somme est consacrée à la fabrication et l’adoption de véhicules plus propres et à l’élargissement du Fonds des solutions climatiques axées sur la nature.

Le gouvernement consacre 133 millions $ d’appui aux projets d’électricité propre et à un crédit d’impôt pour le captage, l’utilisation et le stockage du carbone. Enfin, 324 millions $ sont consacrés à la protection des terres, lacs et océans et 39 millions $ de cette enveloppe sont destinés à la réduction des déchets plastiques.