le Mardi 17 mai 2022
le Lundi 21 février 2022 13:00 Arts et culture

Concours LOL : le rire transcendera les frontières ontariennes

En 2015, les membres de la Troupe LOL ont assuré la première partie du spectacle de l’humoriste québécoise Lise Dion. — Source : Site Web concours-lol.ca
En 2015, les membres de la Troupe LOL ont assuré la première partie du spectacle de l’humoriste québécoise Lise Dion.
Source : Site Web concours-lol.ca
L’EXPRESS (Ontario) – Depuis maintenant 8 ans, le concours LOL-Mort de rire! Desjardins forme à l’humour des centaines de jeunes du secondaire de l’Ontario, les propulsant sur la scène de l’humour provinciale. Or, dès la prochaine édition, le rire s’étendra hors des frontières de la province.

En conférence de presse, le mardi 1er février, les organisateurs du concours LOL-Mort de rire! ont annoncé son expansion dans tout le Canada… et peut-être un jour partout dans le monde!

En partenariat avec l’Association des communautés francophones de l’Ontario, de Stormont, Dundas et Glengarry (ACFO-SDG), dans l’Est ontarien, et le Mouvement Desjardins, le concours LOL-Mort de rire! prévoit inclure des jeunes du Nouveau-Brunswick et du Québec en 2022.

Consultez le site du journal L’Express.

Promouvoir le rire en français

Le concours LOL-Mort de rire! bénéficie du soutien d’une quarantaine de partenaires.

Source : Site Web concour-lol.ca

Le Concours permet aux jeunes francophones de faire valoir leur talent d’humoriste à travers une compétition amicale. Depuis 2014, ses partenaires ont pu offrir aux élèves de de 12 à 18 ans une plateforme pour démontrer leurs talents d’humoristes.

Le concours organise aussi des ateliers de formation pour les jeunes avec, en prime, un accompagnement individualisé assuré par des humoristes professionnels de l’École nationale de l’humour du Québec.

C’est une recette qui fonctionne. S’ils étaient 82 élèves inscrits l’année du lancement du Concours, ils sont cette année plus de 850 à participer. En tout, plus de 2500 sont passés sur les planchers pour s’exercer au difficile art de l’humour.

«Chaque année, il y a de plus en plus de participants. Et ça n’est pas près de s’arrêter!», se réjouit Ethel Côté, responsable à l’ACFO-SDG.

Assurer la relève de l’humour francophone

Evelyne Roy-Molgat, ancienne finaliste du concours LOL-Mort de rire! Et aujourd’hui humoriste

Photo : Capture d'écran

Parmi les anciens finalistes du concours LOL-Mort de rire!, il y a Evelyne Roy-Molgat. Lors de la conférence de presse, elle est revenue sur sa participation à ce concours et la façon dont il a changé sa vie.

«Aujourd’hui, j’ai 20 ans et je suis humoriste!»

Ayant bénéficié des formations en écriture humoristique et en interprétation sur scène, elle avait été sélectionnée pour faire partie de la Troupe LOL, qui réunit certains jeunes talents du concours. Elle a ainsi pu se produire en spectacle un peu partout en Ontario.

«Ça m’a permis de me canaliser, et de m’épanouir en tant qu’artiste, raconte-t-elle. Surtout, le concours LOL donne la confiance en soi à des jeunes qui veulent faire rire en français!»

Le concours LOL Mort de rire! vise haut

Stéphane Trottier, président de Caisse Desjardins Ontario, organisme partenaire du concours.

Photo : Capture d'écran

Grâce à une quarantaine de partenaires, le concours est soutenu dans tout l’Ontario. Il souhaite désormais s’étendre à d’autres provinces et il peut d’ailleurs compter sur le soutien de Desjardins pour le faire.

Le président de la Caisse Desjardins Ontario, Stéphane Trottier, se dit fier de suivre le concours d’humour depuis ses débuts. «On a cru au projet et on ne le regrette pas.»

Il a vu sa fille y participer et se classer parmi les finalistes en 2017. «Cette belle formation l’a fait grandir.»

Catherine Tadros, cheffe de poste du Bureau du Québec du SQRC à Toronto

Photo : Capture d'écran

Desjardins y investit 100 000 $ cette année, «à un moment où l’on a tous besoin de rire», souligne le président. L’expansion du concours LOL-Mort de rire! est également possible grâce au soutien financier du Secrétariat du Québec aux relations canadiennes (SQRC).

Catherine Tadros, cheffe de poste du Bureau du Québec du SQRC à Toronto, veut «prouver que l’humour est un vrai tremplin pour la promotion du français». Elle espère ainsi créer des liens entre les jeunes francophones de tout le Canada.

Dès l’édition de 2022-2023, le concours accueillera des jeunes candidats du Québec et du Nouveau-Brunswick. Dans les années à venir, les partenaires souhaitent atteindre des jeunes de tout le Canada.

Un engouement à l’international

Le concours LOL-Mort de rire! est ouvert à toutes les écoles secondaires francophones, publiques ou privées. Il connait un franc succès. «Dans les écoles, les élèves sont friands de défis. On leur permet de se lancer à 100 %», explique Martin Racine, responsable des formations à l’humour du concours.

Cette initiative connait un succès tel qu’elle suscite de l’intérêt à l’internationale. Les responsables disent avoir reçu des offres de Belgique, de Suisse, de Martinique et même de Norvège.

«Le rêve serait de pouvoir s’étendre dans tous ces pays. On pourrait créer un vrai lien international de l’humour francophone», confie Justin Chénier, chargé de projets au concours.

En attendant de s’expatrier, le concours a lancé son édition 2021-2022 en novembre dernier. Il est encore possible de s’y inscrire. Les finales auront lieu en mai.