le Lundi 23 mai 2022
le Samedi 22 janvier 2022 13:00 Politique

Québec et Toronto demandent aux organismes francophones de s’unir

Les gouvernements du Québec et de l'Ontario veulent appuyer des projets communs entre des organismes des deux provinces qui visent à faire fleurir la francophonie. — Wikimedia Commons
Les gouvernements du Québec et de l'Ontario veulent appuyer des projets communs entre des organismes des deux provinces qui visent à faire fleurir la francophonie.
Wikimedia Commons
IJL - Le Droit (Ontario) – Les gouvernements du Québec et de l'Ontario veulent appuyer des projets communs entre des organismes des deux provinces qui visent à faire fleurir la francophonie.

Les organismes du Québec et de l’Ontario qui souhaitent se rassembler pour créer des projets pour les francophones des deux provinces peuvent soumettre une demande de soutien du 19 janvier au 16 février.

Les gouvernements Legault et Ford se sont engagés à s’unir à nouveau cette année pour investir jusqu’à 500 000$ afin de soutenir des initiatives qui favorisent l’essor de la francophonie canadienne.

Consultez le site du journal Le Droit

Un comité de sélection, qui comprend des membres du côté québécois et du côté ontarien, examinera les projets de tous les secteurs, «mais les initiatives liées au développement économique, à la culture, à l’éducation et au tourisme seront privilégiées».

En 2021, les deux gouvernements avaient investi 525 000$ dans le cadre de cette entente, ce qui avait permis la concrétisation de 19 projets élaborés conjointement par des organismes des deux provinces.

Le collège La Cité et l’ACFO de Stormont, Dundas et Glengarry avaient notamment pu profiter de ces fonds pour la mise sur pied de projets francophones.

Les bénéficiaires de 2021 ont notamment pu mettre en place des ateliers de sensibilisation sur les enjeux LGBTQIA+ dans les écoles francophones de l’Ontario, enregistrer le balado «Havre» de Mishka Lavigne, créer la pièce de théâtre «Solstice d’hiver» et organiser 10e colloque rassemblant les trois communautés autour du lac Témiscamingue, soit les Québécois, les Ontariens et les Premières Nations.

Les projets choisis devront être réalisés entre le 1er avril 2022 et le 31 mars 2023.