le Dimanche 4 Décembre 2022
le Mercredi 15 Décembre 2021 13:00 Société

Le secteur numérique, une filière florissante pour les jeunes néoécossais

Plus de 100 jeunes Néoécossais ont récemment trouvé un emploi ou poursuivi leurs études dans le secteur des technologies de l’information de la Nouvelle-Écosse, après avoir suivi un programme de formation numérique de NPower Canada.  — Campaign creators – Unsplash
Plus de 100 jeunes Néoécossais ont récemment trouvé un emploi ou poursuivi leurs études dans le secteur des technologies de l’information de la Nouvelle-Écosse, après avoir suivi un programme de formation numérique de NPower Canada.
Campaign creators – Unsplash
LE COURRIER DE LA NOUVELLE-ÉCOSSE (Nouvelle-Écosse) – Plus de 100 jeunes Néoécossais ont récemment trouvé un emploi ou poursuivi leurs études dans le secteur numérique de la Nouvelle-Écosse, après avoir suivi un programme de formation de NPower Canada.
Le secteur numérique, une filière florissante pour les jeunes néoécossais
00:00 00:00

En octobre dernier, selon NPower Canada, 80 % des diplômés de septembre dernier avaient déjà trouvé un emploi ou pris la décision de poursuivre leurs études dans les quatre semaines suivant l’obtention de leur diplôme.

Comparativement aux autres régions du Canada, il faut généralement de quatre à six mois pour les diplômés de NPower Canada afin d’atteindre le même objectif.

«Nous sommes ravis du succès du programme et félicitons tous les diplômés», déclare Jill Balser, ministre du Travail, des Compétences et de l’Immigration.

Cela soutient notre mandat d’attirer et de soutenir les entrepreneurs et les jeunes qui peuvent obtenir de bons emplois dans toute la province, et cela démontre la force du secteur numérique florissant de la Nouvelle-Écosse.

— Jill Balser, ministre du Travail, des Compétences et de l’Immigration de la Nouvelle-Écosse

Consultez le site du journal Le Courrier de la Nouvelle-Écosse

Un cout total de 2,7 M$

La province a investi plus de 1,3 M$ dans NPower Canada dans le cadre des ententes de transfert de la main-d’œuvre entre le Canada et la Nouvelle-Écosse.

Les programmes de NPower Canada offrent aux participants une formation gratuite aux compétences numériques et professionnelles recherchées et les mettent en contact avec des opportunités de nouvelles carrières enrichissantes auprès de plusieurs grands employeurs canadiens.

L’entreprise adapte la méthode de travail des jeunes, afin de répondre aux besoins d’apprentissage spécifiques à chacun de leur apprenant.

« Le programme m’a permis d’élargir mes réseaux et d’accéder à un marché du travail dans lequel je n’avais pas d’expérience auparavant, grâce à de nouvelles compétences technologiques ainsi qu’à des compétences interpersonnelles », lance Alex Andrew, diplômé du programme NPower Junior IT Analyst.

Le cout total de ce programme est de 2,7 M$ et les partenaires financiers comprennent le gouvernement du Canada dans le cadre de la Stratégie emploi jeunesse et compétences, Google.org, le Future Skills Centre ainsi que RBC.

Présentement, jusqu’à 350 jeunes peuvent s’inscrire au programme de formation aux compétences techniques et professionnelles de 15 semaines, sur une période de trois ans. Les participants bénéficient d’un mentorat ainsi que du suivi individualisé.

Par la suite, tous les participants peuvent bénéficier d’une aide aux carrières, d’un placement professionnel, d’un accompagnement par des mentors de l’industrie ainsi que du développement professionnel pendant au moins 5 ans.

«NPower Canada est enthousiaste à l’idée d’équiper un nombre croissant de demandeurs d’emploi néoécossais avec les compétences numériques requises par les employeurs locaux. Notre programme sert de pont entre l’offre et la demande, en mettant en relation les Néoécossais désireux de rejoindre l’économie numérique avec les entreprises qui recherchent de toute urgence des talents en technologie,» déclare Andrew Reddin, chef de l’exploitation chez NPower Canada.

NPower recrute actuellement pour sa cohorte d’hiver qui débutera en janvier 2022.