le Mercredi 8 Décembre 2021
le Mercredi 20 octobre 2021 15:13 Arts et culture

Musique : La poétesse des Pxrtals, hommage à une mère

Natalie et Lévi Soulodre en tournée pour présenter l’album <em>La poétesse</em>. — Brian Snell
L’EAU VIVE (Saskatchewan) – Le groupe The Pxrtals a lancé son nouvel album La poétesse le 8 octobre sur plusieurs plateformes virtuelles. Cet album, le tout premier en français pour le groupe saskatchewanais, s’inspire des poèmes de la mère du leadeur Lévi Soulodre et offre de la poésie sous fond de rock alternatif et de folk.

L’auteur-compositeur-interprète Lévi Soulodre s’est lancé dans le projet musical La poétesse après la découverte de poèmes que sa mère avait écrits pendant ses années d’étudiante universitaire. Des poèmes qui ont inspiré les paroles des chansons.

Pour l’occasion, l’artiste a collaboré avec sa sœur Natalie, laquelle a donné vie à la voix poétique féminine des compositions du nouvel opus. Le tout donne un album qui explore le lien de Lévi Soulodre avec sa famille, ses racines et les influences qui font de lui un musicien.

Hommage à une mère «extraordinaire»

C’est avec passion, admiration et amour que Lévi Soulodre décrit sa mère Cheryl Georget Soulodre : «Ma première pensée, c’est qu’elle est une femme exceptionnelle avec un esprit et une force indestructibles. Elle est très chaleureuse et elle est passionnée par ses ouvrages.»

Cette dernière a étudié le chant et le piano, et son fils se souvient de la façon dont elle lui a transmis son gout artistique : «Nous avons appris en grandissant, se rappelle le chanteur et musicien. Elle m’accompagnait au piano pour mes premières leçons de violon.»

Cheryl Georget Soulodre est aujourd’hui professeure de français à l’Université de la Saskatchewan. Lévi Soulodre admire la manière dont «elle donne toute son énergie et son intellectuel» à cette tâche et ajoute : «C’est une femme d’action. Nous sommes très chanceux d’avoir une personne comme elle pour mère. Elle nous a créés et nous avons hérité de ses talents. C’est une femme extraordinaire», lance-t-il.

C’est en découvrant ses poèmes que Lévi Soulodre s’est rendu compte à quel point sa mère avait eu un impact sur l’artiste qu’il est devenu.

J’ai vraiment fait la connexion entre la façon dont j’écris et la façon dont elle écrit ses poèmes. Les thèmes me parlaient. Le lien entre mère et fils est extraordinaire et particulier. Je me suis inspiré des paroles de ma mère avant même de découvrir ses poèmes.

— Lévi Soulodre, auteur-compositeur du groupe The Pxrtals

Consultez le site du journal L’Eau vive

La voix poétique de la sœur

La sœur du leadeur, Natalie Soulodre, a quant à elle étudié au Canadian College of Performing Arts à Victoria et est «sa plus grande admiratrice», note Lévi avec fierté. La poétesse est la première expérience en musique populaire pour la jeune femme.

Brandon White

Lévi Soulodre se dit ravi de leur collaboration lors de la tournée et de l’enregistrement de l’album : «Musicalement, la connexion est magique. C’est une connexion seulement possible entre frère et sœur. L’album lui a donné la chance de s’exprimer avec sa voix exceptionnelle et énergique.»

Des influences familiales

L’album révèle aussi les influences musicales qui ont habité l’enfance de Lévi Soulodre : «Mes premiers souvenirs sont d’entendre Bye bye mon cowboy, de Mitsou. Mes parents sont aussi de grands admirateurs du groupe Hart-Rouge. Un rapprochement avec ces premières découvertes musicales donne un son plus étendu à l’album», analyse l’artiste.

De plus, la musique de l’opus unit les gouts musicaux de la mère et du fils : «Il y a des influences des années 50 et 60, de la musique que ma mère aime écouter, et ensuite la musique de ma vie : le rock et l’alternatif des années 80 et 90», explique Lévi Soulodre. 

Ainsi, l’album rend aussi hommage à une famille unie dans la musique. La poétesse est disponible depuis le 8 octobre sur les plateformes virtuelles.