Culture


Tricia Foster était à Yellowknife le 8 août dernier pour animer un atelier sur la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle et transgenre, et la francophonie. Elle a aussi livré un spectacle dans le cadre du NWT Pride.

Cliquez pour plus de détails
OTTAWA - Six partenaires fédéraux dans le milieu des arts et de la culture ont signé avec la Fédération culturelle canadienne-française (FCCF) le renouvellement de l'Entente de collaboration pour le développement des arts et de la culture des communautés francophones en situation minoritaire du Canada. D'une durée de cinq ans, celle-ci sera en vigueur jusqu'au 31 mars 2018.

La communauté acadienne de l’Île-du-Prince-Édouard a déjà hâte de découvrir dans toute sa splendeur la production Évangéline, qui prendra l’affiche en première mondial...

Prescott et Russell - C’est encore une belle brochette d’artistes qui composent le circuit ARTour cette année. Cette fin de semaine, ce sont 21exposants qui ouvriront leurs portes au grand pub...

Cliquez pour plus de détails
Estelle Beauchamp, lauréate francophone du prix littéraire Trillium pour son livre «Un souffle venu de loin», est en compagnie du Ministre du Tourisme et de la Culture, Michael Chan et ...

C’est trois jours d’intenses remue-méninges que vivront les sept artistes franco-yukonnais qui ont été sélectionnés pour participer au forum Être artiste dans la francophonie canadienne : Forum sur les pratiques artistiques les 19, 20 et 21 juin à Ot...

Fils RSSFils RSS | Archives

Découverte littéraire


Le Regroupement des éditeurs canadiens-français (RECF) s'associe à Francopresse pour faire découvrir la littérature franco-canadienne


Cliquez pour plus de détails
Six livres d'éditeurs de la francophonie canadienne s'inscrivent à la sélection des meilleures oeuvres jeunesse de l'année publié par l'organisme Communication-Jeunesse, voué à la défense de la littérature jeunesse d'expression française au Canada.

Cliquez pour plus de détails
Depuis la fin des années 1990, le Gala des Éloizes récompense le meilleur du milieu artistique acadien. Lors de l'édition 2016, l'Éloize du Soutien à la production artistique a été décerné à Bouton d'or Acadie, la seule maison d'édition dédiée à la littérature jeunesse dans le paysage franco-canadien, afin de souligner ses pratiques innovatrices et dynamiques, qui ont permis de mettre en valeur les talents de ses auteurs et illustrateurs.

Cliquez pour plus de détails
« Bonsoir. Je m'appelle Michel Normandeau et je vais vous raconter une histoire... » Voilà la dernière ligne de Dis-mos, Lily-Marlène, le « roman personnel » de Michel Normandeau. En plus d'être l'auteur, Normandeau figure parmi les principaux personnages. J'ai rarement lu un roman autobiographique aussi finement architecturé.

Cliquez pour plus de détails
18 avr. 2016 - Le Pluvier kildir
En conclusion d'une critique peu laudative de la version originale du livre, Martin Nolan écrit - je traduis : « Killdeer est mauvais et malaisant ». Phil Hall vient alors de recevoir pour ce livre le prix du gouverneur général, catégorie poésie, en 2011. Si l'on peut voir dans la critique de Nolan une réaction vis-à-vis de l'obtention du prix, le plus prestigieux du milieu littéraire canadien, Le Pluvier kildir, que traduit ici par Rose Després, est un livre dont on peut dire qu'il soulève pour le moins des opinions contradictoires et marquées.

Cliquez pour plus de détails
12 avr. 2016 - Ailes de taule
Ceux qui entrent dans Ailes de taule en connaissant l'oeuvre d'Éric Charlebois y verront peut-être une rupture avec ses livres précédents. Charlebois il est vrai a une marque distincte et reconnaissable. Péristalstisme, son deuxième recueil de poésie, calquait sa forme sur le processus digestif, chaque partie en retraçant une étape. Ce recueil donnait le ton du reste de l'oeuvre : une propension à faire d'une image le noyau et principe organisateur du livre. Ce n'est pas le cas d'Ailes de taule. Le plus récent recueil de Charlebois se tourne vers le récit pour explorer la thématique de la filiation.

Cliquez pour plus de détails
Longtemps animateur à TFO, Alain Boisvert travaille aujourd'hui au Nouveau-Brunswick et habite à Shippagan. Il nous livre son premier roman, mépapasonlà, dont le sous-titre se lit comme suit : « Chroniques rurales d'une famille acadienne heureuse, très heureuse, et de ces tristes hasards qui viennent éprouver son bonheur ».

Fils RSSFils RSS | Archives

Chroniques disques

L'Association des professionnels de la chanson et de la musique (APCM) s'associe à Francopresse pour faire découvrir l'étendue du répertoire des disques francophones.

Cliquez pour plus de détails
Après un premier disque prometteur, mais inégal, Édouard Landry se tourne de New York vers Chicago sur le deuxième volume de Pomme Plastique.

Cliquez pour plus de détails
La formation Règlement 17, de la région d'Ottawa, tient son nom d'une mesure adoptée en 1912 en Ontario et qui prévoyait l'interdiction d'enseigner en français après les deux premières années du primaire.

Cliquez pour plus de détails
5 août 2016 - Cy - Deuxième nation
Il y a deux ans, la parution du premier maxi de Cy laissait entrevoir de belles choses, mais également le début d'un véritable chantier musical. Le défi semblait imposant, mais a été relevé avec brio  : trouver une ligne directrice qui permettrait au groupe de ressortir du lot de la scène folk franco-canadienne, sans dénaturer ses origines linguistiques et son sens de la musicalité.

Cliquez pour plus de détails
Il n'y a aucun doute à l'écoute d'Entre toi et moi, le premier complet album de Jocelyne Baribeau  : on est en plein dans la tradition folk canadienne. Le morceau d'ouverture, Pauvre lune, ne s'éloigne en rien de cette proposition, mais la Franco-Manitobaine maîtrise suffisamment le genre afin d'y aller de flashs intéressants, que ce soit en évoquant la lune dont la lumière « nous guette par mes rideaux quétaines, » ou grâce à son refrain, où elle rayonne au grand jour. La chaleur présente ici donne le ton à la suite du disque.

Cliquez pour plus de détails
8 juil. 2016 - Mehdi Cayenne - Aube
En journalisme musical, suivre la carrière de certains artistes relève davantage du privilège que de la corvée. C'est le cas avec Mehdi Cayenne et son troisième disque Aube.

Cliquez pour plus de détails
Parmi l'imposante cuvée francophone hors Québec qui a participé à la vingtième édition des Francouvertes, Mclean est celui dont la proposition détonne le plus. En fait, l'extravagante pop éclatée du Sudburois (Simon Jutras, de son vrai nom) ressort du lot tant celui-ci opère dans un créneau qui n'a rien de familier, afin de favoriser la prise de risques.

Fils RSSFils RSS | Archives